Trappelune

Trappelune Cailloux

cailloux

Joce song
N'est né nez qui n'ose
Ascenceur
Pas taf
Dessi
Cailloux
Boundary Bellow
Blanche Neige
Blanche Neige
textes & musique : Trappelune


J’ai connu un nain
Quon appelait « hé, Vendredi ! »
Même qu’un jour il mit le feu
Jusqu’à l’ « ID » de son prénom
Ce fut un nain sans « DI » terrible


J’ai connu un nain
Soyeux et agréable à caresser
Je sais ça semble étrange
Faut dire qu’il était étranger
C’était un nain doux
Vous allez me dire une nain d’où ça ?


J’ai connu un nain
Qui faisait croire aux autres qu’il était Dieu
Faut dire qu’il avait six pattes
Et des ailes sur le dos
C’était un nain secte


J’ai connu un nain,
C’était une statue dans une église
On lui brûlait des cierges
Mais lui c’est pas ça qu’il voulait
C’était un nain qu’on prie


Jai connu un nain
Noir et blanc
Plumé, qui jacassait tout l’temps
Mais fallait pas lui parler
Ni religion ni couvent
C’était un nain pie


J’ai connu un nain
Q’avait les crocs et s’empiffrait
De toute la bouffe qu’on lui donnait
Mais qui jamais ne remerciait
C’était un nain gras


J’ai connu un nain
Au contraire
Sans aucune aspérité
C’est p’t être pour ça que mon dentiste
Me l’avait couronné
C’était un nain plan


Tiens, puis qu’on parle dentiste
J’ai connu un nain
Qui n’avait que sept dents
Un jour on en est venus aux mains
J’y ai niqué une pré-molaire
Ce fut un nain six dents fâcheux


Ben tiens puisqu’on parle dents
J’ai connu un nain
Qui était charpentier
Mais il savait jamais avec quelle scie
Fallait qu’il coupe son morceau d’bois
C’était un nain des scies


Un autre nain que j’ai bien connu
Pendouillait dans un stand de tir
Pourtant je suis pris au dépourvu
Dès que j’essaye de le décrire
C’était un nain dit cible


J’ai connu un nain
Avec la queue en tire bouchon
Il était arrivé en France
Dans une malle par avion
C’était un nain porc


J’ai connu un nain
Qui travaillait à l’hôpital
A force de gratter comme un fou
Il avait le trognon tout pâle
C’était un nain terne


J’ai connu un autre nain
En sport il était super fort
Il s’était fait tatouer
La date de tous ses trophées
C’était un nain primé


Et puis j’ai connu un autre nain
C’était une naine


Non, sans rire,
Celui que j’ai le mieux connu
C’est celui qu’on appelait « Hé, Vendre ! »
Un jour il mit le feu jusqu’au « R.D. de son prénom
Ce ne fut plus qu’un nain sans « DR »
Plus que des cendres froides
Des cendres, des cendres
Descendre, descendre